Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine - Tourisme > Eglise

Formulaire de recherche

Eglise Saint-Firmin de Vignacourt



HISTORIQUE

Jusqu’en 1872, Vignacourt a possédé la Collégiale Notre-Dame, vieille église du 12ème-14èmesiècle, dont le chœur avait été construit vers 1216. Brûlée en 1517, elle fut reconstruite immédiatement.
 
Cette Collégiale a souffert des guerres avec les Espagnols lors du siège d’Amiens en 1597. Et en 1636 l’église était incendiée.
 
L’entrée se trouvait au chœur de notre église actuelle.
 
Cet édifice encaissé suite à l’exhaussement de la route, froid peu solide, et insuffisant pour la population, subit pourtant plusieurs réparations : chœur et clocher en 1663, puis de nouvelles réparations en 1693 : chœur, nef, chapelle et sacristie.
 
En 1817, le clocher s’effondra….  Il fut reconstruit grâce aux aides du Gouvernement, du Conseil Général Départemental et la contribution des habitants (environ 5000 F).
 
C’est en décembre 1822, que la bénédiction de l’Eglise, et de ses 3 nouvelles cloches, encore présentes actuellement, a lieu :
 
-1èrecloche ou la petite :
 
« l’an 1822, j’ai été bénite par Monseigneur Jean-Pierre de Gallien de Chabons, Evêque d’Amiens, et nommée Modeste-Geneviève par Maître Antoine-Modeste-Angilbert Brailly, Curé de Vignacourt, et par Dame Geneviève-Scholastique Pecquet, épouse du Sieur Benoit-Guillaume-frémont, 1eradjoint au Maire du dit Vignacourt.
 
 
-2èmecloche ou la moyenne :
 
L’an 1822, j’ai été bénite par Monseigneur Jean-Pierre de Gallien de Chabons, Evêque d’Amiens et nommée Sophie-Adélaïde-Honorée, par Monsieur Isidore-Gilbert-Honoré Godard-Dubuc, Chevalier de l’Ordre Royal de la  Légion d’Honneur, Sous-Intendant Militaire de la Maison du Roi, et par Demoiselle Sophie-Frémont.
 
-3èmecloche ou la grosse :
 
L’an 1822, j’ai été bénite par Monseigneur Jean-Pierre de Gallien de Chabons, Evêque d’Amiens, et nommée Antoinette-Appoline par Monsieur Nicolas-Antoine-Charles Dargent, Chevalier de l’Ordre Royal de la Légion d’Honneur et Maire de la Ville dAmiens, et par Dame Marie-Françoise-Appoline Thuillier, épouse du Sieur Pierre-Joseph Lefebvre, Maire de Vignacourt.
 
Après quelques essais d’embellissement au cours du 19èmesiècle, l'Eglise fut démolie pour faire place à l’actuelle.
 
Grâce à la générosité de M. Godard-Dubuc, la construction de l’Eglise de style gothique, fut confiée à l’architecteM. Deleforterie (qui venait de construire l’église de Flesselles). Il soumit les plans à l’appréciation de l’éminent architecteM. Viollet-le-Duc, et les travaux à M. Louis Duhamel, Entrepreneur.
 
L'Eglise a été construite en pierre (pierre et pierre de vergelet à grain fin), et en briques (briques violettes et moellons) provenant de l'ancienne collégiale ou des carrières avoisinantes.
 
Au cours des travaux pourtant pénibles, il n’y eut aucun blessé. Les ouvriers avaient été recrutés à Vignacourt et ses environs.
 
Un cimetière entourait la Collégiale, les ossements ont été réinhumés dans une grande fosse au milieu de l’allée centrale de l’église.
 
Contrairement à la Collégiale, dont l'entrée était à l'ouest et le chœur à l'est, l'Eglise est orientée est-ouest. Son entrée sur la route d'Amiens est en retrait de 4 m, sur la partie la plus avancée de l'ancienne église.
L’église est de 65 m de hauteur, 56 m de longueur, 24 m de largeur de façade. La hauteur du clocher est de 54 m.
 
Le 29 septembre 1872, la bénédiction de la 1èrepierre de l’église fut l’occasion d’une fête splendide pour témoigner au bienfaiteur M. Godard-Dubuc la reconnaissance des habitants de Vignacourt.
 
Et 6 ans plus tard, le 2 octobre 1878, a lieu la consécration de l’église par Mgr Bataille d’Amiens. Cette église a comme patron Saint-Firmin, 1erEvêque d’Amiens.
 
Le coq de l’église qui n’avait pas été touché par la main de l’homme depuis 1926, a été descendu pour être remis à neuf par les ouvriers de l’entreprise Moronvalle d’Amiens et reposé le 8 avril 1976.
 
D'autres travaux ont été effectués plus récemment, en février 2000, pour l'installation du chauffage au gaz.